Posts tagged “Julien Benoliel

Bowl de Marseille – Pétition pour sa rénovation complète

Marseille est connue pour le soleil, la mer, la fête, le skate et son bowl légendaire, inauguré en 1991.

Nicky-Guerrero_Anyway-17_1992_©Nicolas-Malinowski

Nicky-Guerrero_Anyway-17_1992_©Nicolas-Malinowski.jpg

Les plus vieux peuvent se rappeler les sessions ou les contests avec des légendes comme Danny Way, Ed Templeton, Nicky Guerrero, Bob Burnquist, Chris Senn, Omar Hassan, Lance Moutain, Tony Hawk, John Cardiel, Dave Duncan, Tony Trujillo, Christian Hosoï, Brian Patch, Tony Alva, Natas Kaupas, Daniel Cardone, Dylan Rieder, Lester Kasaï, Sean Goff, et plus récemment Milton Martinez, Charlie Blair, Greyson Fletcher, Alex Sorgente, Pedro Barros, 2-fre…

Au-delà de ça, le bowl a révélé pas mal de talents locaux (Alex Giraud, Julien Benoliel, Guillaume Mocquin, Stephan Boussac, Vincent Matheron..) et il est très cher au coeur des marseillais.

Mais aujourd’hui, le bowl est vieux, et les petites réparations diy ou les colmatages non professionnels de la ville ne sont plus suffisants.

Le bowl aura 25 ans cette année et a plus que jamais besoin d’une rénovation complète.

Pour nous aider, il suffit juste de signer la pétition que nous voulons envoyer à la mairie, et de la faire suivre à vos réseaux.

Ainsi nous pourrons montrer à la mairie (forte de son enveloppe budgétaire consacrée à Marseille, Capitale Européenne du Sport en 2017) que les skaters sont une grande et nombreuse famille, que le bowl est vraiment important à nos yeux, que le skateboard est aussi un sport qui mérite de l’attention.

Voici le lien de la pétition à signer et à faire suivre : HERE

(ne faites pas attention à la page demandant de l’argent pour promouvoir la pétition, une fois que vous avez signé, c’est ok)


Jambon Skateboards au Montana… avec Julien Benoliel


La vidéo du Far ‘n’ High 2010 par Yves Fraweel et Seb Abes

Far’n’High skateboard contest 2010 from Sébastien Abes @ Smog Films on Vimeo.

En général, les reportages de contests c’est plutôt ennuyeux. Alors on va éviter la liste pénible des tricks « de ouf » rentrés durant le week-end, mais cette année il faut bien reconnaitre que le niveau était particulièrement élevé étant donné que les grands noms du skate européen avaient répondu présents.

Les qualifs amateur démarrent très tôt le samedi, et on retient déjà des noms tels que Nathan Covolan, Vincent Milou, Tristan Roger, ou encore Guillaume Caracioli… Le trop grand nombre d’inscrits oblige les organisateurs à reporter la demi-finale au lendemain.

C’est au tour des pros et là on rigole déjà beaucoup moins. Comme l’aurait dit Eddie Barclay, tout le gratin est là. Il paraissait bien difficile pour les juges de départager tout ce beau monde, car comme disent les jeunes, ça envoie sévère. Néanmoins parmi les forts, certains étaient plus forts. Pour résumer, les très forts sont passés en finale. Dommage pour certains qui méritaient mieux. Yann Garin? Rémy Taveira? Daniel Cardone ?!!

Pour cause de temps pourri (le petit côté loose du week-end), la jam de middle est tout bonnement annulée. Cela n’empêchera pas Daniel de skater nonchalamment entre les gouttes et de nous offrir du beau spectacle.

Les best-trick, c’est toujours un joyeux bordel. Tout le monde veut sa part du gâteau, ça snake de tous les côtés et dans ce cas, la seule règle à retenir c’est qu’il n’y en a pas… Le module GLOBE, installé pour l’occasion, a pris cher: Il s’est reçu en pleine poire des flip nose grind front, des bluntslide front flip out, et même un presque flip NBSB de Rémy. Du lourd aussi avec un « really huge » flip transfert de Julien Mérour, malheureusement replaqué trop tard pour la victoire, d’après l’arbitre chrono.

Dimanche soir après les finales, c’est reparti sur le big rail pour le best-trick parrainé par EASTPAK. Heel flip crooked, front blunt big spin out, switch tre reverse over the gap, etc…

Personne ne semble fatigué, l’effet beeeeeeeeeeeeeeep (« Boison energissante » qui n’a pas donné un euro à sk8.net pour qu’on lui fasse de la pub) peut-être.

Le skate chouette à regarder c’est quand c’est créatif, quand ça va vite, partout, quand ça surprend, quand c’est technique et bien popé, et quand ça ravit autant le vieux bowlrider que le jeune techos… C’est pour ça que Phiiiiiil a gagné.

Enfin, le bonus caché du week-end, c’est le transfert juste incroyable d’Axel Cruysberghs d’un wall déjà super rad à un wall encore plus rad pendant que tout le monde se pintait au bar pour oublier le massacre…

A l’année prochaine, pour toujours plus de comptes rendus sportifs.
>> Plus d’infos et résultats : http://skatepark-valdorge.over-blog.fr/

Ps: Retrouvez l’interview de Seb Abes dans Sk8.net_Le Mag#3