samedi, mars 2, 2024
SK8.NET

CMS_STREET 2023 (TOKYO)

Street Skateboarding World Championships 2023

Tokyo, Ariake Colosseum, décembre 2023

C’est à quelques centaines de mètres à peine du skatepark qui a accueilli les premières épreuves olympiques de l’histoire du skateboard que se sont déroulés les championnats du monde street 2023, plus précisément dans l’Ariake Colosseum, imposante salle pouvant accueillir jusqu’à 10.000 spectateurs, théâtre des épreuves de tennis de Tokyo 2020.

7 riders étaient sur place pour représenter la France : Charlotte Hym, Lucie Schoonheere, Jéromine Louvet et Cerise Michaud chez les femmes, Joseph Garbaccio, Benjamin Garcia et Vincent Milou chez les hommes, Aurélien Giraud, tenant du titre, a malheureusement dû faire l’impasse pour raisons personnelles, mais rien de grave pas d’inquiétude, notre lyonnais favori sera de retour sur les contests internationaux très prochainement !

Cerise Michaud, en quête d’expérience au niveau international, n’a pu faire mieux qu’une 67e place finale, peu à l’aise sur ce park plutôt engagé, elle aura malgré tout su construire un run fluide et poser quelques tricks bien stylés, work in progress !

Cerise Michaud – frontside 50-50

Lucie Schoonheere espérait poursuivre sur la lancée de sa belle 10eme place obtenue à Lausanne en septembre dernier, malheureusement une blessure à la cheville contractée dès le premier jour des entraînements va vite refreiner ses ardeurs et la forcer à rouler tout en retenue, elle termine 43eme.

Lucie Schoonheere – frontside boardslide

Charlotte Hym a elle aussi connu une adaptation au spot nippon un peu brutale, en effet, un switch boardslide sur un rail ne s’est pas passé comme prévu et la chute qui s’en est suivie a été assez violente, pas de blessure importante à déplorer mais une confiance entamée qui ne lui a pas permis de se lâcher et d’enchaîner ses tricks sereinement, elle non plus ne passe le cap des qualifications et se classe 41eme.

Charlotte Hym – boardslide

Seule française à atteindre les quarts de finale, Jéromine Louvet accroche une belle 27eme place mondiale, résultat important dans l’optique d’accéder à la phase 2 des qualifications pour Paris 2024. Jéromine s’est montrée à l’aise avec ses tricks « signatures » comme le feeble grind, le backside five-O et le backside nosegrind, mais elle a également apporté de la nouveauté avec un backside lipslide sur le ‘bump to bar’ ! Il lui faudra cependant un peu plus de consistance lors des prochaines épreuves pour atteindre les demies mais la progression est réelle !

Résultats Femmes :
1-Yumeka Oda – JPN
2-Rayssa Leal – BRA
3-Momiji Nishiya – JPN

27-Jéromine Louvet – FRA
41-Charlotte Hym – FRA
43-Lucie Schoonheere – FRA
67-Cerise Michaud – FRA

Jéromine Louvet – backside lipslide


Chez les hommes, malgré des practices solides, Benji Garcia n’arrive malheureusement pas à rentrer un run complet, pourtant sur le papier il y avait du lourd et de quoi certainement passer en quarts, mais Ben a été trahi par un nollie crooks dans le premier run et un bs tail dans le 2eme, à ce niveau-là ça ne pardonne pas, il se classe 61eme.

Benjamin Garcia – backside tailslide

Joseph Garbaccio a montré une forte progression ces derniers mois, progression illustrée par une demi-finale à Sharjah en février, ainsi qu’un quart à Lausanne en septembre, on était donc en droit d’attendre le même type de performance de la part de Jojo, d’autant plus que le normand trouvait le park à son goût et proposait du très, très solide…mais là encore, comme pour Benji, ce sont des tricks « de base » qui lui ont fait défaut et empêcher d’envisager un parcours plus conforme à ses attentes, une chute sur le dernier trick – fs 180 to switch crooked sur le hubba – dans le premier run, et un backside nosebluntslide raté sur le petit ledge dans le deuxième, il rentre à la maison avec une 55eme place.

Joseph Garbaccio – fs 180 switch crooked

Les ambitions de Vincent Milou étaient, à juste titre, d’aller chercher un podium sur ces championnats du monde, en effet, fraîchement récompensé d’une deuxième place à la SLS Supercrown deux semaines plus tôt, on peut dire que le landais est actuellement en pleine bourre !
Mais là encore, la désillusion, après avoir terminé les qualifications à la deuxième place, les quarts à la dixième, il échoue en demi-finale à la neuvième place manquant le cut d’une place pour 1.51pts, et ce, malgré un run sans faute différent de ce qu’il avait proposé dans les tours précédents, et ponctué d’un switch frontside nosebluntslide, ajouté à cela un flip fs tailslide sur le hubba et un switch flip backside lipslide sur le rail pendant la session single tricks, solide ! Mais le run scoré (seulement) 72pts lui a été fatal pour espérer poursuivre sa route. Vincent est tout de même 9eme mondial et a une nouvelle fois montré qu’il faudra compter sur lui lors des prochaines échéances.

Vincent Milou – switch flip backside lipslide

Résultats Hommes: 1-Sora Shirai – JPN – 2-Kairi Netsuke – JPN – 3-Yuto Horigome – JPN – … – 9-Vincent Milou – FRA – 55-Joseph Garbaccio – FRA – 61-Benjamin Garcia – FRA

Prochain et ultime rendez-vous de la phase 1 du circuit qualificatif pour les jeux, Dubaï du 25 février au 3 mars (park) et du 3 au 10 mars (street).
Pour rappel, le top 44 dans chaque discipline accèdera à la phase 2 (dans la limite de 6 quotas par nation), les épreuves de la phase 2 se dérouleront à Shanghai du 16 au 19 mai (street & park), et à Budapest du 20 au 23 juin (street & park).

Classement riders français OWSR (Olympic World Skate Ranking)
Hommes : 3/ Aurélien Giraud – 12/ Vincent Milou – 28/ Joseph Garbaccio – 62/Ben Garcia – 100/ Lawrence Ravail – 112/ Max Berguin – 150/ Lucien Gourdal
Femmes : 27/ Lucie Schoonheere – 29/ Charlotte Hym – 38/ Jéromine Louvet – 61/ Cerise Michaud

Crédit photo ©Greg Poissonnier