dimanche, avril 21, 2024
SK8.NET

Interview de Sam King de Get Dead

Sam King , portrait moyen format Ikoflex

Sam King est l’emblématique chanteur du groupe GET DEAD. Dans un style punkrock teinté de folk, Sam vient poser sa voix rauque et son style de chant complètement déjanté. C’est la marque de fabrique de cet excellent groupe qui ne se ménage pas sur scène et sur la route.
Mon acolyte filmeur Silvère (aka skarock76 sur youtube) et moi même après une opération de charme pour obtenir un full access pass, nous nous rendons tranquillement dans le village des artistes pour rencontrer Sam et parler un peu skate…

Photo et texte : Sylvain Stricanne

Soutien face à l’intimidant Sam King : Silvère Vasselin

Sam King de Get Dead 2019

Salut Sam, j’ai cru comprendre que tu skatais.

Oui c’est vrai et j’ai bossé aussi pour Thrasher Magazine quand j’avais environ 18 ans je participais à fond dans la rubrique musicale. J’ai grandi et commencer à skater dans Bay Area.
Je me régalais du magazine et je voulais faire déjà de ma vie quelque chose entre la musique et le skate. J’ai d’ailleurs ridé pour quelques marques comme Brotherhood Skateboards entre autre. La musique était toujours en lien en même temps et plus encore en vieillissant.

Get Dead / Photo Lars Jensen

Est-ce que tu te rappelles de ta première rencontre musique et skate ?

Probablement quand, petit, je vivais dans une petite ville nommée Saint Martin où il y avait un magasin de musique avec plein de vinyles et un rampe dans un champ de fraises. Je tanais ma mère pour aller au champ de fraises, mais ma mère qui était vraiment super jeune et vraiment génialement mignonne m’y conduisait. Les riders était super content de me voir avec elle…Ah les enfoirés !!!
Là-bas il y avait un groupe qui s’appelait Sad Boys Sinister, ils venaient jouer régulièrement à la rampe. Ils m’ont appris à dropper.

Tu ne t’es pas planté ?

Si, mais j’y suis retourné de suite et c’est passé.

Et niveau musique ?

Mon premier groupe formé jouait du punkrock.

Sam King de Get Dead au Brakrock Festival 2017

Tu étais intéressé par les musiques punkrock dans les vidéos de skate ?

Pas trop, mes premières vidéos étaient les 411 avec Lance Mountain en présentateur alors il y avait plutôt du Dinosaur Jr, De La Soul ou Tribe Called Quest. C’est vrai que Skateboard et Punkrock sonnent comme des synonymes. Ce sont deux choses très ouvertes sur la vie.

Tu utilises beaucoup le skateboard dans la promotion du groupe.

Je skate tous les jours que je peux. Je fais plutôt de la courbe mais je vais dans la rue ou les skateparks. Mais à vrai dire j’adore faire de la pool.

Entre amis ou seul ?

Plutôt avec mes potes et quand je suis en tournée, je tombe toujours sur d’autres musiciens qui veulent skater, je ne veux pas faire ma chocotte mais il faut aussi que je fasse gaffe.

Get Dead au Groezrock Festival 2016
Sam King – Groezrock 2019

Qui connais tu comme musicien skateur ?

Nuno de A Wilhelm Scream, qui possède d’ailleurs son propre skateshop à New Bedford, est un très bon street skateur. Il y en a tellement. Après il y a aussi les anciens skateurs pro, comme tu le sais certainement, qui sont devenus musiciens. Je pense à Matt Hensley, Tommy Guerrero, Ray Barbee ou Mike Vallely qui chante pour Black Flag.
Je skatais aussi avec Jake Phelps (Rip mon pote) ou Tony Trujillo sur Santa Rosa.

Tu le connaissais plutôt bien puisque tu étais chez Thrasher.

Oui avec la clique John Minor, Trujillo ou Charly Watts. Nous nous sommes rencontrés Jake et moi à San Francisco, il m’a demandé d’écrire des interviews. C’était un mec vraiment honnête, droit qui m’a d’une certaine manière conduit au top.

Whoooh, c’est rad ça. Merci Sam pour cette discussion.

C’est cool. Tenez les mecs j’ai des tickets pour manger en trop, ça vous intéresse de bouffer à l’oeil ?

Oui carrément. Merci et à bientôt pour rouler ensemble.

S’en suit un discussion informelle où Sam nous montre son tatouage skate entre autre, et de remarques rigolotes sur mon accent français lors de l’interview avec le roadie de Get Dead qui est un belge, skateur…super rencontre.

Laisser un commentaire