Skateparkdeparis_950x150

Festival – Groezrock 2017

Bookmark and Share

Meerhout, Belgique

Par Le Coach et Silvère

Encore une édition d’anthologie pour le fameux festival de référence Belge GROEZROCK. Tel un bon père de famille, il a fait des petits festivals partout en Europe. Il confirme sa place de festival carré et toujours à susciter la surprise. Un public présent et varié en age. Un public aussi de Thrasher boy ou girl..vous comprendrez en regardant la galerie photo dédiée.

Ce qu’il faut savoir c’est que cette année, GROEZROCK a diminué le nombre de scènes/tentes et essayé le coup d’un podium important outdoor. Le temps était de la partie pour la journée et le soir il suffisait presqu’à rester agglutiné comme des manchots pour profiter de la chaleur humaine et des odeurs de sueurs en bonus.

Le dilemme principal fut de faire une sélection optimale afin de maximiser le temps. Passons les théories mathématiques, venons en à la musique : du bon punkrock, punk oï, du hardcore en veux tu en voilà dans tous les genres : chaotique, métallique, screamo, sXe et du metalcore.

En tête d’affiche complètement inattendue : DEFTONES et un Chino Moreno qui passe pas loin du drame en sautant sans le faire exprès de la scène sur un haut-parleur invisible pour au final atterrir parmi les photographes 2m20 plus bas. Il s’en tire avec une grosse frayeur et certainement une grosse entorse mais tel un Jaws sur son skate en haut de 25 stairs, il continue le show. Bravo Chino. Deuxième tête d’affiche : PARKWAY DRIVE, des bêtes de scène que je n’ai pas vu mais dont les photos parues par des collègues Flamands montrent une pyrotechnique à faire pâlir les newbies de Rammstein.

Dans la foultitude de groupes vus en 2 jours je retiendrai le premier jour : RED CITY RADIO et leur punkrock/emo toujours aussi efficace, la popunk de TOY GUITAR et son chanteur au look improbable. THE MENZINGERS et leurs mélodies pêchues. AJJ de sacrés punkfolker très créatifs. Enfin ANTI-FLAG qui était remonté à bloc contre Le Pen (et c’est tant mieux).

Je passe quand même à côté de CRO-MAGS, HE IS A LEGEND, STICK TO YOUR GUNS que j’avais vu 15 jours avant à Lille (un must!).

Le second jour, pour ceux qui aiment le celtique, il ne fallait pas rater le super show de SKINNY LISTER, pour ceux qui aiment les filles : MOBINA GALORE est un duo qui est vraiment sensationnel, pour les fans de rap pourquoi pas aller écouter ZEBRAHEAD qui sont des vraies showmen avec le punkrock rapé aux solos métaleux enfin pour les Straight Edge : allez boire de l’eau et écouter H²O qui étaient en pleine forme. Toby Morse que j’ai interviewé a vite était détendu dès que Silvère (mon acolyte filmeur) et moi avons parlé skate, pool riding au point que Toby nous a montré le 1er tatouage fait par Christian Hosoi sur son avant bras et celui de Caballero sur sa fesse gauche. Oui oui véridique !!! Puis s’en suit une analyse précise d’un tatouage d’un skate avec plein de logos de marques de skate et groupes (Dead Kennedies, Faction….). Vous verrez le résultat prochainement.

Après ce moment très 4ème dimension, viennent les regrets en ayant loupé : COUNTERFEIT, JEFF ROSENSTOCK (mais H²O oblige), IGNITE ou GORILLA BISCUITS….

Voici un court résumé du GROEZROCK 2017 qui toujours dans la joie et la bonne humeur nous laisse des souvenirs intarissables : les fesses de Toby, Silvère et moi prenant des libertés backstage en se promenant partout sans être viré par la sécurité, une rencontre avec des suisses super motivés pour venir en avion en pays Flamand et plein de musique dans la tête.

Le portofolio de Silvère

Le portofolio du Coach

Le portfolio des Thrashers

Les tronches du Groezrock